Vous êtes ici : Accueil » Complément nutritionnel » Cistus incanus le multitalent contre virus, bactéries & champignons

Cistus incanus le multitalent contre virus, bactéries & champignons

De prime abord, la fleur Cistus Incanus fait penser à une plante décorative mais, au-delà de la beauté de sa floraison, elle dément les vertus qui se cachent dans les feuilles persistantes, duveteuses de couleur gris/vert.

Cistus incanus
Cistus incanus reconnue, en 1999, par « Herba Historica » comme plante la plus riche en polyphénols d’Europe, et donc élue plante officinale d’Europe.

 

Au sommaire

 

 

Généralités sur la plante Cistus Incanus

Cistus Incanus, également nommé rose ciste aux cheveux gris ou simplement ciste, appartient au genre des cistes de la famille des cistacées et est majoritairement originaire de la chaude région méditerranéenne.

Le ciste aime à pousser sur de la roche calcaire ou siliceuse (Macchia), au milieu de diverses formations de garrigue et de buissons et y sont récoltés entre avril et juin.
De surcroît, accrochés à ces pentes arides et sèches, les cistes, remarquablement aromatique – surtout par temps chaud, poussent exclusivement à l’état sauvage et résistent aisément à toutes les conditions défavorables – excepté la conjugaison des températures froides et d’une forte humidité .

 

 

Ciste une plante de longue tradition, qui n’a rien perdu de sa fascination

Le ciste – Cistus – est une plante médicinale très ancienne, dont ses premières références à l’utilisation thérapeutique remontent au IVe siècle avant av. J.-C.
À cette époque la solution obtenue, par procédé mécanique, était déjà employée comme remède efficace.

 

Les dieux aussi l’avaient revendiqué comme remède médicinal pour les blessés de guerre, et les déesses cherchaient à en faire un soin de beauté, en raison de la  sa fleur de couleur rosâtre…

 

On peut aussi remonter jusqu’en Égypte, car comme il était réputé, il fut utilisé pendant des centaines d’années.

En effet, dès l’Antiquité, les Grecs et les Romains utilisaient déjà le ciste pour ses nombreuses vertus purifiantes, cicatrisantes et toniques. Il était aussi préparé sous forme de pommade pour les rhumatismes, l’arthrite.
À cette époque, on lui promettait déjà un effet cicatrisant/protecteur, sans même savoir ce qui, dans Cistus Incanus, était susceptible d’apporter  une telle efficacité !

 

Les connaissances sur les effets de cette plante se sont transmises jusqu’à la fin du Moyen-Age puis tombait dans l’oubli jusque dans les années 90 où elle redevint populaire en Europe, car faussement présenté comme thé miracle.

 

Distinction du Cistus - Élu plante officinale de l'année 1999En effet, à la fin des années 1990, Cistus incanus s’est imposé comme plante officinale et, pour sa richesse supérieure en polyphénols – par la société académique allemande « Herba Historica » – il a été élu en 1999 « Plante européenne de l’année » et même reconnu comme plante la plus riche en polyphénols d’Europe. Ce qui donnait encore plus de valeur à ses feuilles !

 

 

Depuis, le ciste a fait l’objet d’un intérêt scientifique accru !

 

 

Effet antiviral et antibactérien du Ciste – Scientifiquement prouvé

 

Des recherches sur cette plante ont été menées dans différentes parties du monde, comme dans ces quelques instituts :

  • FLI Friederich-Löfler-Institut à Tubigen compétente pour la lutte contre les épidémies animales (ESB, fièvre aphteuse, grippe aviaire)
  • Le professeur Stephan Ludwig, virologue à la clinique universitaire de Münster, a notamment réussi à empêcher de réels virus de la grippe de pénétrer les cellules.
  • Le professeur Siegers à Lübeck a constaté une nette réduction de la charge en cadmium chez les fumeurs via une liaison accrue du métal dans l’intestin avec des doses de ciste1.
  • L’institut de Virologie moléculaire de Münster Charité Berlinoise a également montré un effet prometteur.
  • Institut de Virologie moléculaire de Münster Charité Berlinoise.
    Le professeur Oliver Planz de Tübingen, le professeur Holger Kiesewetter de la Charité à Berlin ainsi que le professeur Stephan Ludwig de l’université de Münster ont constaté dans différentes études que cet extrait de Cistus incanus pandalis rend de très bons services en cas d’infections des voies respiratoires2.

 

Dans le communiqué de presse « Deutscher Depeschendienst »  – Dr Olivier Planz du FLI est cité comme suit :
« La haute proportion de polyphénol contenu dans le Cistus contribue au blocage physico-chimique des protéines de surface et freine la progression des virus. Le polyphénol empêche les particules virales de pénétrer les cellules Protection cellulaire »

 

 

 

2. Droebner K, Ehrhardt C, Pötter A, Ludwig S, and Planz O: CYSTUS052, a polyphenol rich plant extract exerts anti influenza virus activity in mice. Antiviral Res. 76, 1–10 (2007).
1. Ali SFA, Träder JM, Vollbrandt T, Siegers CP: Release of heavy metals (cadmium, mercury) from human blood and urine by Cystus-Sud (Cistus incanus ssp. tauricus) Poster.

 

Dans un communiqué de presse de l’Institut LEFO, il a été constaté que le thé au Cistus 🍵 a un potentiel antioxydant et de composés polyphénoliques bien plus élevé que le vin rouge, auquel il est supérieure du quadruple, ou encore le thé vert, le surpassant de trois fois .

 

 

À travers ces études, il a donc été montré des preuves prometteuses contre le virus de la grippe sans présenter d’effets toxiques.

Et, les résultats des recherches confirment désormais ce que la médecine populaire sait depuis longtemps.
C’est pourquoi, le thé 🍵 à base de cistus incanus est un compagnon idéal pour les saisons froides et humides !

 

Découvrez, en bref, l’histoire du cistus incanus et l’explication de sa triade d’efficacité en vidéo => ICI

 

 

 

Cistus Incanus le plus puissant antivirus naturel du monde végétal 

Scientifiquement prouvé, Cistus incanus est donc une riche source de polyphénols (antioxydants du groupe de substances végétales secondaires) tout comme le raisin rouge (vin rouge en dose modéré dont on fait l’éloge), le thé vert, la grenade,  l’aronia  ou le ginkgo, qui contiennent également une teneur élevée en divers polyphénols.

 

 

Les polyphénols dérivés de plantes se sont révélés être de puissants antioxydants pouvant avoir des effets bénéfiques sur la santé, ainsi que des potentiels antiviral et antibactérien.

 

 

Telle une clé enveloppée de ruban adhésif et qui ne s’adapterait plus dans le trou de serrure, les polyphénols du Ciste renforcent de manière identique les défenses naturelles de l’organisme en protégeant ainsi les cellules contre les radicaux libres :

  • en les captant, les neutralisant et les éliminant
  • en faisant écran à la membrane de la cellule, évitant ainsi toute intrusion dans la cellule. Par conséquence les virus ne peuvent pas pénétrer dans la cellule

À savoir : Les polyphénols sont également particulièrement efficaces contre les métaux lourds. Si ceux-ci pénètrent dans le tractus gastro-intestinal, ils sont immédiatement reconnus, entourés et éliminés par voie naturelle.

 

 

Cistus, un allié naturel pour la santé

Le ciste est donc considéré comme l’un des inhibiteurs de virus les plus puissants de la nature.

Grâce à ses polyphénols de grande envergure, ses puissants antioxydants, qui permettent de neutraliser les radicaux libres en développant un écran protecteur dans la bouche et la gorge – par exemple, ils empêchent ainsi les virus d’y pénétrer. Toutefois, le ciste est également en mesure de combattre les virus alors même qu’ils ont déjà pénétré dans l’organisme par les muqueuses…

Aucun autre procédé naturel n’est aussi puissant pour lutter contre les radicaux libres et aider à lutter contre les virus tels que la grippe, les rhumes, les angines etc. cela peut fortement aider les personnes qui tombent souvent malades et qui attrapent tous les virus qui passent !

 

Actions :

  • antibactérienne,
  • antivirale,
  • antimycosique
  • anti-inflammatoire,
  • antiseptique

 

Propriétés :

  • une teneur élevée en polyphénols
  • protection des cellules de l’intérieur et de l’extérieur
  • grand potentiel antioxydant
  • pas d’effets secondaires connus
  • effet rapide (9-12 heures)
  • réduit le risque d’un « supervirus »
  • grand spectre d’utilisation

 

 

Cistus incanus est essentiel pour notre santé en ces jours de grand froid, mais que peut-il faire ?

L’utilisation scientifiquement fondée de cette plante officinale est jusqu’à présent peu connue et l’on ne sait toujours pas avec exactitude quel avantage nutritionnel concret cela devrait apporter à l’utilisateur, mais la médecine populaire dispose d’une riche expérience à laquelle nous pouvons recourir.

 

Le ciste ne protège non seulement contre les infections, il élimine aussi les métaux lourds et, autre point tout aussi important, il aide à la guérison des affections bénignes cutanées.

 

 

Selon les expériences, le ciste compte un grand spectre d’utilisation : comme remède contre la grippe, l’infection grippale, la bronchite, les aphtes, la gingivite, troubles gastro-intestinaux, … Ci-dessous quelques-unes des ses vertus :

    • Module & renforce le système immunitaire3 par le piégeage des radicaux libres,
    • Anti-infectieux, antiviral et antifongique4, il inhibe notamment la croissance de certains micro-organismes comme les bactéries, virus & champignons
    • Cicatrisant, il traite certaines maladies de la peau comme l’eczéma et les démangeaisons, soulage les irritations cutanées, etc …5
    • Astringent, antispasmodique, expectorant, analgésique, réduit les symptômes de la bronchite.
    • Utile à titre prophylactique pour prévenir les rhumes et autres maladies5
    • Favorise la santé bucco-dentaire (aphtes, gingivite)
    • anti-inflammatoire, il peut être utile pour une multitude de maladies inflammatoires chroniques et de récidives microbiennes persistantes
    • Cicatrisant, comme adjuvant il traite certaines maladies de la peau comme l’eczéma et les démangeaisons, soulage les irritations cutanées, etc …

En outre, les feuilles en décoction, du Cistus Incanus, sont idéales pour lutter contre les rhinites allergiques (rhume de foins) et autres réactions allergiques

 

3. >https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30240368/
4. Antibacterial and antifungal activities of Cistus incanus and C. monspeliensis leaf extracts.  H. Bouamama, J. Villard, A. Benharref, M. Jana Therapie. 1999 Nov-Dec; 54(6): 731–733.
6. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0254629917304131
6. Mansoor KA, Matalka KZ, Qa’dan FS, Awad R, Schmidt M. Two new proanthocyanidin trimers isolated from Cistus incanus L. demonstrate potent anti-inflammatory activity and selectivity to cyclooxygenase isoenzymes inhibition. Nat Prod Res. 2016;30(17):1919-26.

 

 

Découvrez dans le détail la gamme Cistus Incanus Lr Lifetackt de la Société LR Health & Beauty = ICI

Gamme Cistus Incanus LR Lifetakt
Gamme Cistus Incanus LR Lifetakt disponible sous différentes formes : Thé – Gélules – Spray pour la gorge

 

🌸Cistus Incanus gélules, thé et spray buccal sont disponibles sur ma boutique en ligne 🌸

↓ ↓ ↓ ↓ ↓ ↓ ↓ ↓ ↓ ↓ ↓ ↓

Découvrez le shopping en ligne LR

 

 

Cistus Incanus agit de l’intérieur comme de l’extérieur !

 

Cistus incanus peut être utilisé sous différentes formes posologiques :

  • En tisane pour conjurer le rhume ou pour accélérer la cicatrisation.
  • En solution de gargarisme lorsque l’inflammation se produit dans la bouche et la gorge. Pour la solution de gargarisme, l’herbe à thé correspondante est simplement rendue plus concentrée.
  • En usage externe, la tisane de ciste convient aux maladies de la peau telles que la névrodermite ou l’acné. La solution anti-inflammatoire et anti-démangeaisons peut être appliquée avec un coton. Le thé au ciste est parfois également recommandé.
  • En tant qu’aide anti-âge, le thé refroidi s’applique simplement sur le visage. Il existe également des onguents spéciaux à base de résine de ciste.
  • Cistus incanus peut également être pris par voie orale, sous forme de gélules.

 

 

Par voie orale – Infusion 🍵 de feuilles séchées du Ciste

 

  • 250 ml d’eau chaude pour une cuillère à café de ciste émietté
  • laisser infuser 8 à 10 minutes a couvert, pour conserver les phénols volatiles,
  • puis filtrer pour une boisson saine.

Le ciste en Spray est aussi efficace !
Il assainit la bouche, pénètre au travers des muqueuses, et intervient sur toutes les voies aériennes supérieures et apporte une protection locale supplémentaire contre les attaques des virus et des bactéries….

 

 

Décoction de ciste en application cutanée

Pour la régénération cutanée, la méthode consisterait à

  • faire un breuvage deux fois plus concentré,
  • le faire mijoter un moment
  • à l’aide d’une compresse, tamponner cette décoction sur les zones concernées ; et ce, en cas de dermatite atopique, d’impuretés de la peau, de psoriasis, …
  • laisser sécher sur la peau, sans rincer – La décoction ne collera pas mais aura tendance à assécher la partie traitée

Le sésame : il agira en quelque sorte comme anti-inflammatoire qui a très souvent fait ses preuves. Il soulage les démangeaisons et peut donc être appliqué sur toutes zones affectées.
Toutefois, il est important de continuer à l’utiliser en interne : 2 à 3 tasses de thé maximum par jour – C’est toujours bénéfique, que ce soit pour la peau ou pour la prévention des infections.

 

 

Cistus incanus – Exemples d’application en un coup d’œil

 

En protection préventive contre les virus :
-> Boire 2 tasses de thé par jour

En cas de gingivite :
-> Effectuer 3x 3 pulvérisations de Ciste en Spray, dans la bouche
-> Se gargariser avec du thé
-> Il peut être bénéfique de boire 2 tasses de thé maximum par jour

Pour les maux de gorge, … :
-> Pendant 3 à 4 jours, effectuer 3x 3 pulvérisations de Ciste en Spray dans la gorge
-> Prendre 1 gélule, 2 fois / jour, avec une boisson
-> Boire également 2 tasses de thé par jour

Contre les infections virales :
-> Boire 2 tasses de thé par jour
-> Avec une boisson, prendre 2 gélules par jour (pendant 4 jours environ)

En cas de muguet vaginal :
-> Utiliser la décoction de thé pour le lavage
-> Boire également 2 tasses de thé par jour

En cas d’herpès :
-> Utilisez la décoction de thé, à tamponner sur la zone à traiter
-> Effectuer 3x 3 pulvérisations de Ciste en Spray dans la bouche

verrues (externes) :
-> Ouvrir les gélules et mélanger le contenant au gel concentré d’Aloe Vera « Concentrate« 
-> Frotter la zone concernée avec le mélange obtenu
-> Ajouter le Cistus en Spray, si nécessaire (peut brunir)

 

 

Stockage – Posologie & précaution d’emploi

 

  • Les feuilles séchées sont à stocker à température ambiante, dans un endroit propre et sec et à l’abri de la lumière directe du soleil.
  • Il n’existe pas de posologie type, généralement, on se contente d’1 ou de 2 tasses par jour pendant une cure.
  • La feuille de ciste ne présente, à ce jour, aucun effet indésirable, aucune contre-indication particulière, ni aucune interaction médicamenteuse.
    Toutefois, une petite fenêtre thérapeutique est toujours utile => en consommer pendant 4 jours sur 6, après les 3 premières semaines de cure.
  • Pour information : Une cure ne devrait pas dépasser une période maximale de six semaines – il convient ensuite de faire une pause de quelques semaines avant de refaire une cure.

 

 

IMPORTANT !
Bien que par des études scientifiques, il ait été démontré des effets positifs du cistus incanus sur l’organisme, ces informations restent des conseils pour votre bien-être, et ne doivent en aucun cas être considérés comme un moyen de substitution à l’aide médicale.
Toute personne nécessitant un conseil pour un traitement ou une assistance médicale, il est conseillé de s’adresser à un médecin, un naturopathe ou un pharmacien, qui sont les seuls à être habilités à vous fournir un avis médical.

 

 

Vous avez apprécié cet article !
Merci de le partager sur les réseaux sociaux grâce aux petits icônes, en bas de page,

Vous connaissez ces produits !
Merci de laisser votre Avis / vos Retours d’Expérience, juste en bas en commentaire 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page